logo Immordc
ANNONCES IMMO ANNUAIRE IMMO NOS CONSEILS
Nos actualités Kinshasa : 29 mai 2017.
 
Accueil >> Nos actualités >> Conflit d’exploitation forestière à Oshwe au Bandundu : Grenpeace attristée par la mort d’un paysan de Bokongo

Annonces sponsorisees Comment promouvoir votre annonce ?

Parcelle dune superficie de 30m sur 50m avec une villa de 5 chambres a vendre à Ngaliema/macampagne
Maison/Villa
- A vendre - Kinshasa/Ngaliema - Prix : 800000 $ US

DETAILS

Ferme morcelé de 2000m² avec une villa de 4 chambre à coucher à vendre au Bas Congo / Kasangulu
Ferme
- A vendre - Kasangulu/Kasangulu - Prix : 1000000 $ US

DETAILS


Conflit d’exploitation forestière à Oshwe au Bandundu : Grenpeace attristée par la mort d’un paysan de Bokongo
Publié le 31/01/2011 dans la catégorie
Actualités
 

Articles liés
Que signifie être locataire à Kinshasa ? 
Les opérateurs économiques se plaignent du délabrement de la route Moanda-Boma 
Haut-Lomami : les braconniers empoisonnent les éléphants 
Le manque d’infrastructures retarde la rentrée scolaire à Kongolo 
Le tourisme congolais est à l’heure de sa renaissance 
   

(Groupe l'avenir/31 janvier 2011) L’organisation non gouvernementale internationale de protection de l’environnement dénommée Greenpeace (de l’anglais : paix verte) en RD Congo se voit très indignée de la disparition de M. Charles Bopelo. 

« Nous sommes très attristés par la disparition tragique de ce noble paysan, qui était de surcroît membre du comité local de développement et de conservation de son village », fustige René Ngongo, Conseiller politique de la campagne forêt de Greenpeace en RDC.

Le regretté faisait partie des victimes du conflit entre le groupement Bokongo et la compagnie forestière SODEFOR, survenu il y a un an.

Lequel avait conduit à l’arrestation de vingt sept personnes qui avaient été détenues à la prison d’Inongo et avaient subi des traitements épouvantables, déplore Greenpeace.

Cette Ong et d’autres organisations de la Société civile avaient accompagné ces communautés dans ces dures épreuves. M. Charles Bopelo est décédé mercredi 26 janvier dernier, à Oshwe, dans la province de Bandundu, des suites d’une plaie infectée. Il a été inhumé le jour suivant aux environs de 10 heures toujours à Oshwe.

A travers un communiqué de presse, Greenpeace a présenté ses condoléances les plus attristées à la famille éprouvée, à la communauté du groupement Bokongo et à toute la communauté d’Oshwe. 

Rappelons que le pauvre Bopelo n’est pas la première victime dans cette liste noire de conflit avec SODEFOR.

 Puisqu’en début 2010, Green Peace et d’autres organisations avaient accusé cette société forestière d’avoir été à l’origine d’un conflit intercommunautaire qui conduisit à la mort tragique d’un autre membre du groupement Bokongo nommé Georges Nkaka, au mois de février.

Des communautés riveraines du territoire d’Oshwe ont toujours protesté contre l’exploitation forestière par la Société de développement forestier (SODEFOR). Cette filiale du groupe Nordsudtimber (NST), a toujours été ouvertement critiquée pour ses pratiques qui préjudicient ces communautés d’Oshwe et pour ses piètres contributions au développement local.

Lepetit Baende




   Commenter cette publication
Votre nom :   
Votre adresse e-mail :    
Votre commentaire   
Verification :   



NOTRE NEWSLETTER


ESPACE AGENCES IMMO
Me connecter M'Inscrire

 
 
Restez connecté(e) avec nous
REJOIGNEZ NOUS
SUR FACEBOOK
SUR TWITTER
SUR VIADEO
Copyright : immordc sprl 2008 - 2017. Tous droits réservés