logo Immordc
ANNONCES IMMO ANNUAIRE IMMO NOS CONSEILS
Nos actualités Kinshasa : 29 mai 2017.
 
Accueil >> Nos actualités >> A quoi ressemblera la maison du futur ?

Annonces sponsorisees Comment promouvoir votre annonce ?

Parcelle de 30m sur 40 avec une école à vendre à Ngaliema Pigeon
Maison/Villa
- A vendre - Kinshasa/Ngaliema - Prix : 650000 $ US

DETAILS

Parcelle de 30m sur 40 avec un Flat hôtel de 6 chambres à vendre à Mont Ngafula
Maison/Villa
- A vendre - Kinshasa/Mont Ngafula - Prix : 200000 $ US

DETAILS


A quoi ressemblera la maison du futur ?
Publié le 28/02/2012 dans la catégorie
Actualités
 

Articles liés
Que signifie être locataire à Kinshasa ? 
Les opérateurs économiques se plaignent du délabrement de la route Moanda-Boma 
Haut-Lomami : les braconniers empoisonnent les éléphants 
Le manque d’infrastructures retarde la rentrée scolaire à Kongolo 
Le tourisme congolais est à l’heure de sa renaissance 
   

Des fenêtres qui donnent les prévisions météo, des télévisions qui captent le mouvement du téléspectateur ou une table à manger qui propose des recettes : la pointe de la technologie… aujourd’hui. Mais la maison du futur, elle, a d’autres ambitions !

Connectée, sophistiquée, ludique et parfaitement autonome. Voici ce qui pourrait caractériser la maison du futur. Celle-ci, naguère limitée à un électroménager basique, verra demain, tous ses « périphériques » connectés entre eux et maniés intuitivement. Pensée pour obéir au doigt et à l’œil à son propriétaire, la maison de demain dépassera le rôle du simple logis.

« L'habitat et le tertiaire sont responsables en France de la production d'environ 90 millions de tonnes de CO2 par an, sur un total de 385 millions de tonnes » selon le CNRS. Les scientifiques et les concepteurs ont entrepris en synergie un travail qui fera de la maison du futur, une maison totalement autonome dans sa production d’énergie. Celle-ci aura pour tâche principale d’accompagner l’habitant dans une vie quotidienne plus saine et plus sécurisée. Mais concrètement, que nous réservent ses concepteurs ?

Fini le gaspillage d’énergie : la maison sera capable de produire son électricité

Les capteurs hybrides photovoltaïques pourront produire de l’électricité et de la chaleur, voire du froid s’ils sont associés à d’autres systèmes exploitant l’énergie solaire. La maison sera construite entièrement en béton cellulaire, matériau moins poreux, plus élastique et plus résistant. Il aura surtout une qualité de super-isolant en amortissant les amplitudes thermiques. Dans le sous-sol, des piles à combustible reliées à des batteries, produiront et stockeront, grâce à un dispositif électrochimique, de l’énergie électrique et thermique. Avec tous ces dispositifs, il sera possible de revendre plus de 75 % de l’énergie produite par la maison. Enfin, les vitrages joueront également le rôle de producteurs d’énergie et se teinteront au soleil. Une entreprise française, Robin Sun, propose déjà des vitrages agissant comme « véritable capteur solaire thermique », transformant la protection solaire en eau chaude. Celle-ci, étant à destination sanitaire ou même de chauffage.

La maison qui s’entretient toute seule : le « rêve de la ménagère »

Mieux : les vitres pourront aussi s’auto-nettoyer, dépolluer en absorbant la poussière et optimiser la diffusion de la lumière. Le réfrigérateur, intelligent, possèdera des informations pointues sur les occupants de la maison en proposant des plats adaptés aux besoins des habitants, et du régime alimentaire que chacun suit. Le plancher, alimenté par le générateur de la maison, sera chauffant ou rafraichissant, selon la température extérieure. Cet habitat d’un nouveau genre ne se conçoit pas sans un robot aide-ménager. Il remplira des fonctions domestiques, comme sortir les poubelles, promener le chien ou encore servir à table. La société RoboDynamics a d’ores et déjà mis au point une telle technologie. Le robot Luna, fruit de l’imagination du designer Dave Schultze pourrait être commercialisé dès cette année.

Une maison qui vous protège des autres…

Pour les intrus, plus besoin de chien. Des capteurs de présence seront enfouis sous le sol pour signaler au propriétaire en son absence, toute présence suspecte. Une webcam sensible aura la capacité de détecter les situations à risques auxquelles les enfants peuvent être confrontés. Tout ceci sera évidemment relié au système central de la maison qui intégrera toutes les données et agira discrètement, au confort de tous. Ultime aspect sécuritaire : des sociétés privées proposent déjà de construire des abris antiatomiques pour se protéger d’éventuelles menaces extérieures.

… et de vous-même

L’habitat du futur mettra, en effet en avant « toutes les technologies actuelles en matière de prévention médicale », nous apprend Norbert Noury, Professeur à l’université de Lyon. Des capteurs biologiques disposés dans toute la maison auront la tâche de contrôler votre température, tension, glycémie… Mais encore de « capter l’hyperactivité ou, au contraire, l’inactivité des personnes, pour ainsi alerter en cas de danger », nous explique le Professeur Noury. Le spécialiste d'ajouter que ces technologies « qui existent aujourd’hui, se démocratiseront petit à petit, surtout auprès des personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques ».

Le miroir : l’interlocuteur idéal ?

Dans le salon ou dans la chambre, il sera possible d’adapter l’ambiance en fonction de l’humeur. De la brise marine aux senteurs d’orient, la pièce s’ajustera à toutes les envies. Le miroir de la salle de bain servira avant tout de vecteur d’information. Il donnera des informations sur la météo, l’actualité et même les films à l’affiche au cinéma du quartier ! La réalité augmentée fera aussi partie du miroir magique, qui aura la faculté de changer l’accoutrement de celui qui le regarde, en fonction de sa garde-robe. Une innovation à tester dès aujourd’hui à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris.

Le paradis… à l’extérieur aussi

Des arbres dotés de capteurs de rayons de soleil seront plantés au sud de la demeure pour l’ombrager efficacement. Combinés au bassin de récupération des eaux pluviales, ils permettront d’assurer un microclimat extérieur frais. Mais surtout, « dans les vingt prochaines années, pourraient apparaître des jardins capables de s'arroser et de se nourrir tout seuls, des pelouses pouvant transmettre des rapports d'évolution de croissance et même des plantes à élagage naturel », nous apprend une étude du groupe spécialisé dans l'équipement pour jardin Husqvarna.

 

Copyright : lavieimmo.com

 




   Commenter cette publication
Votre nom :   
Votre adresse e-mail :    
Votre commentaire   
Verification :   

  • Commentaires ( 4 )
  • Admin immordc, 03/03/2012 11:29:00
    Thanks
  • Verité T, 03/03/2012 11:28:22
    Monsieur vous avez parle' avec un ton plaisant, c'est bien mais essayons aussi de voir les choses telles qu'elles sont. Il y a trop de choses qui font qu'on avance pas ou moins au Congo, il y a plusieurs explications a` cette realite' mais pour moi c'est simplement nous congolais avons des defauts naturels qui freinent le progres et l'organisation. D'autres peuples aussi ont leur defaut naturel, c'est comme ca la vie. Comme remede c'est l'installation d'une justice equitable, independante au pays. car que quelqu'un ait de defaut ou pas, il rongera seul car des` qu'il commet un crime ou une offense a` l'autre, la justice frappe. Ainsi au moins il y aura un environnement d'epanouissement pour tout le monde. C'est ca la premiere chose a` souhaiter. La deuxieme est que tout court il faut chercher des gens dynamiques surtout qui pensent et voient les choses de la meme facon que soi.

    J'ai deja visite' votre site a` quelques reprises, je trouve que c'est une initiative a` encourager. C'est deja beaucoup de faire quelque chose tant peu que soit au lieu de croiser les bras. Nous avons encore l'espoir que les choses s'amelieront chez nous car l'Afrique est le seul endroit ou` un noir pourra se sentir a` l'aise dans les jours a` venir si Le Bon Dieu nous aide. Merci
  • Admin immordc, 03/03/2012 11:27:15
    Mieux nous sommes informés de ce qui se fait ailleurs, mieux nous pouvons nous améliorer. Immordc Portail dont j'ai la responsabilité s'inscrit de cette logique de la promotion des acteurs locaux. Neanmoins, continuons à nous organiser, à nous prendre de plus en plus en serieux et peut etre pourrons nous nous debarasser de...
  • Verité T, 03/03/2012 11:26:31
    C'est tres bien comme technologie. Mais il faut prendre ce genre de construction avec beaucoup d'introspection. Tout ce qu'on fait doit recourir pour notre avancement economique. Avec de telles constructions, on voit tres bien que ca va profiter l'economie occidentale; pour batir ce genre de maison, tout ou presque tout sera acheter chez les occidentaux et dans leurs compagnies. A` quoi profiterons nous sinon enrichir les etrangers d'avantage? Il faudrait vanter et parler des constructions lesquelles dependront de nos productions locales d'aujourd'hui et de futur; comme ca chaque fois elles sont crees, l'argent circule parmi les notres et le pays avance. Bon j'ai fait ce commentaire dans la perspective congolaise parce que nous parlons de nous et des africains. En un mot on doit encourager et entamer seulement ce qui nous avance. On peut apprendre et copier des autres mais en le transformant a` ce que ca nous devienne productif et rentable.


NOTRE NEWSLETTER


ESPACE AGENCES IMMO
Me connecter M'Inscrire

 
 
Restez connecté(e) avec nous
REJOIGNEZ NOUS
SUR FACEBOOK
SUR TWITTER
SUR VIADEO
Copyright : immordc sprl 2008 - 2017. Tous droits réservés