logo Immordc
ANNONCES IMMO ANNUAIRE IMMO NOS CONSEILS
Nos actualités Kinshasa : 24 mai 2017.
 
Accueil >> Nos actualités >> Revue de Presse >> La presse congolaise se préoccupe de la rareté des terres cultivables à Kinshasa et dans la périphérie

Annonces sponsorisees Comment promouvoir votre annonce ?

Parcelle de 20m sur 20 avec une maison de 3 chambres à coucher à vendre Kintambo / Chanimetal
Maison/Villa
- A vendre - Kinshasa/Kitambo - Prix : 70000 $ US

DETAILS

Immeuble de deux niveau de 6 appartements à vendre à Bonhome 14è Rue/ Matete
Immeuble
- A vendre - Kinshasa/Matete - Debonhome - Prix : 120000 $ US

DETAILS


La presse congolaise se préoccupe de la rareté des terres cultivables à Kinshasa et dans la périphérie
Publié le 06/06/2012 dans la catégorie
Revue de Presse
 

Articles liés
Presse : "pourquoi le boom immobilier à Kinshasa faiblit -il?" 
Nécessité de la création d’un observatoire national de l’immobilier  
Energie renouvelable : Kinshasa offre des opportunités intéressantes et l’engouement s’observe 
La presse congolaise attire l’attention des gouvernants sur la mise en place urgente du nouveau code de marché en République démocratique du Congo  
La presse congolaise appelle à la sauvegarde de réserves foncières autour de la ville de Kinshasa. 
   

Les bâtisseurs des maisons de grande surface et de standig moyen pointés du doigt.

Le Palmarès décortique l’épineuse question et fait remarquer que l’expansion de la métropole tant à l’Est qu’à l’Ouest y est pour beaucoup. La gazette regrette que cette pratique irréfléchie détruit à proprement parler le couvert végétal dans la capitale et ses environs. Et le quotidien de renchérir, ce qu’il y a à déplorer est que l’hôtel de ville lui-même est floué et ne sait pas exactement de combien d’espaces verts dispose la ville-province de Kinshasa.

La Référence Plus s’en mêle. Le quotidien du rond point victoire à Matonge, fustige les épisodiques, innombrables et illicites lotissements effectués à travers l’agglomération à tour de bras.

Pour Les Nouvelles Hebdomadaires, la prévention des effets néfastes du réchauffement climatique à Kinshasa, est un coût d’épée dans l’eau.

Il n’en est rien, car, avance dans ses colonnes intérieures Le Libre-débat, le grignotement dangereux des terres cultivables par les constructeurs anarchiques de la pure espèce, n’obéit cependant pas à aucune action d’embellissement et d’aménagement de la mégapole selon la volonté actuelle du gouvernement Matata Ponyo de moderniser les espaces habitables sur l’ensemble du territoire national congolais.

Avec cette gestion calamiteuse des réserves foncières à Kinshasa, la ville court à sa perte, cette analyse est dans les pages du journal La Prospérité.

 

Par Adonis BOPE
Copyright : immordc.net, juin 2012

 

 

 




   Commenter cette publication
Votre nom :   
Votre adresse e-mail :    
Votre commentaire   
Verification :   



NOTRE NEWSLETTER


ESPACE AGENCES IMMO
Me connecter M'Inscrire

 
 
Restez connecté(e) avec nous
REJOIGNEZ NOUS
SUR FACEBOOK
SUR TWITTER
SUR VIADEO
Copyright : immordc sprl 2008 - 2017. Tous droits réservés