logo Immordc
ANNONCES IMMO ANNUAIRE IMMO NOS CONSEILS
Nos actualités Kinshasa : 24 mai 2017.
 
Accueil >> Nos actualités >> Revue de Presse >> La presse congolaise : "du Boum immobilier à Kinshasa"

Annonces sponsorisees Comment promouvoir votre annonce ?

Concession de 50 hectares traversée par rivière Lukaya à vendre au Bas Congo / Kasangulu
Ferme
- A vendre - Kasangulu/Kasangulu - Prix : 400 $ US

DETAILS

Immeuble R+1 avec 2 appartements à vendre à Limete 1ère Rue
Immeuble
- A vendre - Kinshasa Limete 1ère Rue/Limete - Prix : 450000 $ US

DETAILS


La presse congolaise : "du Boum immobilier à Kinshasa"
Publié le 26/02/2009 dans la catégorie
Revue de Presse
 

Articles liés
Presse : "pourquoi le boom immobilier à Kinshasa faiblit -il?" 
La presse congolaise se préoccupe de la rareté des terres cultivables à Kinshasa et dans la périphérie 
Nécessité de la création d’un observatoire national de l’immobilier  
Energie renouvelable : Kinshasa offre des opportunités intéressantes et l’engouement s’observe 
La presse congolaise attire l’attention des gouvernants sur la mise en place urgente du nouveau code de marché en République démocratique du Congo  
   

Du  Boum immobilier à Kinshasa, ce fait dominant d’actualité est analysé et commenté ces cinq derniers mois par les quotidiens et hebdomadaires à grand tirage paraissant à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

Le journal  Libre Débat  annonce dans son éditorial et dans la page 4, éditions n°578 du mardi 16 au mercredi 17 février 2009 : Affaires foncières, cent jours après : Maj. Kisimba présente de meilleures perspectives.
Le tabloïd évoque les innovations engagées présentement par le ministre congolais des Affaires foncières dans l’optique de débarrasser le secteur immobilier de canards boiteux, et dans le cas d’espèce, de tous les agents corrompus.

D’où, en prélude, livre l’hebdomadaire, des contacts directs initiés d’ores et déjà par le ministre Kisimba avec tous les conservateurs des titres immobiliers et les chefs de divisions cadastrales de Kinshasa et des provinces.
Pour ce journal, cette rencontre aux allures d’un véritable déballage, va permettre aux participants de laver le linge sale en famille et de répartir ainsi sur les nouvelles bases.

Le journal note avec insistance qu’il s’agit par ailleurs, d’un diagnostique sévère en vue d’une thérapeutique de choc.
Notre confrère de la galerie du 30 juin à Gombe, estime qu’en s’y penchant, Kisimba Ngoy et ses proches collaborateurs traiteront au final de la relance de l’opération conversion des titres immobiliers  afin de débloquer tous les dossiers y afférents restés en souffrance ; de la suspension des attributions de concession foncière dans les provinces de l’est ruinées par la guerre ; de l’accès, de la traduction et de la nécessaire vulgarisation du code foncier en langues locales ; de la mutation des écoles cadastrales à des instituts supérieurs organisant les cours du niveau supérieur et universitaire ;   de l’établissement des fichiers de renseignements sur les lotissements classifiés, fiables, non fiables, conflictuels ou non, déjà créés et à créer.

Dans la même rubrique, la trompette dans sa livraison n°157 du 18 au 25 février 2009 claironne et planche à la une : Conversion des titres fonciers : Kisimba Ngoy au four et au moulin.   Pour notre consœur, le souci majeur affiché par le ministre des Affaires foncières est d’atteindre un grand public et de lutter contre l’ignorance ou la méconnaissance de la loi foncière souvent à la base du désordre qui caractérise la gestion des terres en RDC.

Le même bi- hebdomadaire dénonce en page 5 : Affaires foncières à Boma : l’autorité politico administrative impliquée dans la vente illicite des concessions et des espaces verts. A propos, le journal la trompette fait remarquer que l’irrégularité  et la magouille continuent avoir peau dure dans le domaine de l’immobilier. Et  le journal de renchérir, dans la ville portuaire de Boma, la vente illégale des concessions, parcelles et espaces verts a atteint les limites du tolérable dans la mesure où il n’est plus à exclure une émeute d’une grande  envergure susceptible de mettre aux prises la population  contre l’autorité urbaine anarchiste.

Terminons ce journal des journaux par l’annonce de la mise en veilleuse des projets de construction à la Régie immobilière de Kinshasa(Rimmokin). Le journal  l’étoile de la nation  dans son édition du jeudi 19 au mercredi 25 février 2009 éclaire l’opinion en page 11 sur ce qu’il faut considérer comme une pure blague ou de la supercherie entretenue par la Rimmokin de l’inamovible André  KIMBUTA YANGO. Notre consœur n’y est pas allée par le dos de la cuillère pour  stigmatiser les incohérences du locateur de l’hôtel de ville de Kinshasa qui propose avec sa Rimmokin aux gens des maisons à construire à des prix concurrentiels alors que la Rimmokin ne dispose ni de ses propres matériels ni de concessions.

Une sélection de Adonis BOPE




   Commenter cette publication
Votre nom :   
Votre adresse e-mail :    
Votre commentaire   
Verification :   



NOTRE NEWSLETTER


ESPACE AGENCES IMMO
Me connecter M'Inscrire

 
 
Restez connecté(e) avec nous
REJOIGNEZ NOUS
SUR FACEBOOK
SUR TWITTER
SUR VIADEO
Copyright : immordc sprl 2008 - 2017. Tous droits réservés