logo Immordc
ANNONCES IMMO ANNUAIRE IMMO NOS CONSEILS
Nos conseils Kinshasa : 29 mai 2017.
 
Accueil >> Nos conseils >> Conseils sur la législation >> La loi foncière congolaise

Annonces sponsorisees Comment promouvoir votre annonce ?


- - / - Prix : $ US

DETAILS
Vue extérieure de la maison

Location dans une même parcelle 2 maison s des 5 chambres et 4 chambres à Matete /Mayi Ndombe
Maison/Villa
- A louer - Kinshasa/Matete - Prix : 250 $ US

DETAILS


La loi foncière congolaise
Publié le 05/03/2009 dans la catégorie
Conseils sur la législation
 

Articles liés
Ma maison : puis – je la décorer aux emblèmes et armoiries de mon pays ? 
Avons – nous le droit d’hériter un logement de service accordé à notre défunt père ? 
De mon héritage immobilier 
Comment acquiert-t-on la propriété « immobilière » en droit congolais 
Servitudes restrictives du droit de la propriété à raison des rapports de voisinage 
   

Inspirée de la loi Bakajika de 1964, l’actuelle loi foncière de la RD Congo promulguée en 1973 édicte des normes précises qui réglementent le domaine d’achat, de vente et de location des terres et/ou des concessions. Cette loi devrait encadrer les décisions des  vendeurs, bailleurs et acheteurs au sujet de  la procédure à suivre pour toutes transactions en vue de la délivrance par l’Etat congolais des titres immobiliers ultra sécurisés.


Cadre juridique

Dans sa formulation et sa structure, la loi dite foncière n° 73-021 du 20juillet 1973 portant régime général des biens, régime foncier et immobilier et régime des sûretés tel que modifié et complète jusqu’à ce jour, émane de la loi  BAKAJIKA votée en 1964, au lendemain de l’accession de la République démocratique du Congo à  l’indépendance.

Le sol et le sous-sol congolais appartiennent à l’Etat, ainsi est résumé en une phrase majeure cette législation. Cette loi a marqué une rupture définitive avec le régime colonial, qui avait reparti les terres de la République entre les particuliers et des grandes sociétés à charge, et les terres domaniales propriétés d’Etat.

Sans doute, la loi dite foncière de 1973, inspirée par la loi Bakajika, fût élaborée pour répondre aux besoins réels du Congo démocratique. Cet arsenal juridique révisé d’abord en 1980, a subi dernièrement encore en 1998 un nouveau toilettage en vue de répondre aux attentes de la population et surtout pour le renforcement du rôle du Congo-Kinshasa dans la lutte planétaire contre le réchauffement climatique, entendez, la sauvegarde de l’environnement par la réduction sensible des effets des serres.

Dans cet entendement, la loi foncière en vigueur constitue un instrument juridique de premier choix en vue de la gestion responsable des affaires foncières en République démocratique du Congo.

Champ d’application

Le code foncier s’applique aux terres du domaine privé de l’Etat, c'est-à-dire celles qui sont susceptibles d’être données en concession aux particuliers.

A Kinshasa et en provinces de la RD-Congo, le code foncier congolais s’interprète et s’applique à différents niveaux du pouvoir central et/ou des entités décentralisés. Ainsi, dans les limites de leurs prérogatives respectives, plusieurs sont les mandataires qui interagissent sur le territoire national afin de rendre effective l’application de cette loi et ce, selon l’esprit du législateur. Là-dessus, disons-nous, les éléments perturbateurs ne manquent toujours pas d’imagination pour tordre la loi à des fins partisanes ou mercantiles.

Raison de plus, en  définitive, pour que la population ait une vigilance accrue et une bonne connaissance des textes légaux et réglementaires applicables au secteur foncier.

Compétences

Plusieurs personnes revêtues de pouvoir à des degrés divers disent et appliquent la loi foncière au nom de l’Etat congolais.

1. Le ministère de l’Urbanisme et Habitat :

Tout lotissement en RDC est opéré avec l’aval de ce ministère :
- Il assure la police des terres ;
- Conçoit et met en œuvre des plans d’aménagement du territoire au rythme de l’évolution démographique ;
- Octroie des autorisations de bâtir. 
 
2. Le ministère des Affaires Foncières

La loi subdivise les terres de la République en circonscriptions foncières administrées par le ministère des affaires foncières. Il est le seul habilité à créer des lotissements après avoir obtenu l’aval du ministère de l’urbanisme et habitat, et à délivrer les titres de propriété.

En premier ressort, il octroie le contrat de location. Ce document permet à l’acheteur de disposer d’un terrain à condition que celui-ci soit mis en valeur, endéans 3 ans.
Dépasser ce délai, l’Etat est en droit de retirer à l’acheteur le terrain lui concédé. Toutefois, l’Etat peut renouveler le contrat de location pour une période de 2 ans si le concessionnaire en fait la demande.

Le 2ème titre de propriété et le définitif, est le certificat d’enregistrement. Le conservateur le signe et l’attribue au demandeur, à l’issue de travaux techniques effectués au préalable par le service cadastral et ce par le truchement des géomètres.

3. La division cadastrale

Présente à Kinshasa et en provinces :
- Elle s’occupe de mesurage et bornage des terrains
- Octroie les numéros d’identification ou numéros cadastraux attribués aux parcelles et emplacements recensés.
Les fiches parcellaires délivrées par la commune, l’acte de reconnaissance de vente du lopin de terre signé par le chef du quartier comme tout autre reçu émis par le chef coutumier n’ont du point de vue du droit, aucune valeur. Ces différents documents constituent ce qu’il convient de nommer le soubassement, c\'est-à-dire, des documents de base auxquels se réfère le conservateur pour régulariser, en cas de besoin, les dossiers litigieux ou dans les cas contraire, annuler un acte, s’il le faudra.

Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.

Adonis Bope,
Copyright : immordc.net, septembre 2008.




   Commenter cette publication
Votre nom :   
Votre adresse e-mail :    
Votre commentaire   
Verification :   

  • Commentaires ( 10 )
  • Mugaruka Baguma Chancelli, 05/02/2015 13:46:48
    La loi est très intéressante dans le souci majeur de prévenir les conflits fonciers;dommage jusqu'à présent dans certains coins ruraux du pays elle reste inconnue tel est le cas de la chefferie de Nindja en territoire de KABARE au Sud Kivu;contrainte sérieuse et défis à relever
  • Mugaruka Baguma Chancelli, 05/02/2015 13:46:46
    La loi est très intéressante dans le souci majeur de prévenir les conflits fonciers;dommage jusqu'à présent dans certains coins ruraux du pays elle reste inconnue tel est le cas de la chefferie de Nindja en territoire de KABARE au Sud Kivu;contrainte sérieuse et défis à relever
  • Mugaruka Baguma Chancelli, 05/02/2015 13:46:45
    La loi est très intéressante dans le souci majeur de prévenir les conflits fonciers;dommage jusqu'à présent dans certains coins ruraux du pays elle reste inconnue tel est le cas de la chefferie de Nindja en territoire de KABARE au Sud Kivu;contrainte sérieuse et défis à relever
  • Franck Banza kitumba, 07/01/2014 11:38:46
    Tout commentaire sur les Affaire fonciers sont vrais. Mais nous qui traitent sur ce Dossier au niveau de kolwezi à la DR KAT nous constatons que les contribuables oublient leurs rôles de la déclaration de leurs Biens
  • Admin immordc, 04/09/2011 17:40:31
    Salut à tous; nous allons vous trouver les coordonnées du JO et le coût de l'abonnement. A+
  • Admin immordc, 04/09/2011 17:38:44
    @Salvador: merci pour votre remarques. Mais c'est pour besoin de rester court que les articles ne sont pas cités. Ceci est une présentation globale. Vous trouverez dans nos autres articles des références de lois. Merci de nous lire
  • famba lumuna sebastien, 07/07/2011 07:33:01
    ce une bonne chose pour nous qui fait applique la lois en RDC Mais une chose je vais savoir combien coute cet Abonnement merci
  • salvador, 12/08/2010 13:13:46
    l'article est bon mais de base légale c'est à dire ne précise pâs les articles
  • mike, 08/07/2010 07:04:40
    suis curieux de connaître les conditions d'abonnement au JO de la RDC
  • Christophe FIKIRI, 04/01/2010 09:19:03
    Je suis un congolais vivant dans la ville de Kisangani, en prov. orientale. Votre publication m'interesse beaucoup et je souhaiterai recevoir l'arreté interministériel sur les droits et redevances relatif aux affaires foncières en rdc de l'actuel min; Mage Kisimba. Merci


NOTRE NEWSLETTER


ESPACE AGENCES IMMO
Me connecter M'Inscrire

 
 
Restez connecté(e) avec nous
REJOIGNEZ NOUS
SUR FACEBOOK
SUR TWITTER
SUR VIADEO
Copyright : immordc sprl 2008 - 2017. Tous droits réservés