logo Immordc
ANNONCES IMMO ANNUAIRE IMMO NOS CONSEILS
Nos actualités Kinshasa : 24 avril 2017.
 
Accueil >> Nos actualités >> Revue de Presse >> Revue de presse du 23 au 30 Mars 2009

Annonces sponsorisees Comment promouvoir votre annonce ?


- - / - Prix : $ US

DETAILS


- - / - Prix : $ US

DETAILS


Revue de presse du 23 au 30 Mars 2009
Publié le 02/04/2009 dans la catégorie
Revue de Presse
 

Articles liés
Presse : "pourquoi le boom immobilier à Kinshasa faiblit -il?" 
La presse congolaise se préoccupe de la rareté des terres cultivables à Kinshasa et dans la périphérie 
Nécessité de la création d’un observatoire national de l’immobilier  
Energie renouvelable : Kinshasa offre des opportunités intéressantes et l’engouement s’observe 
La presse congolaise attire l’attention des gouvernants sur la mise en place urgente du nouveau code de marché en République démocratique du Congo  
   

Kinshasa : bientôt 1500 logements pour les nécessiteux, écrit dans ses colonnes intérieures l’hebdomadaire Nouvel Elan n°256 du 22mars 2009.

Le journal note avec une pointe d’optimisme la volonté manifeste des dirigeants politiques congolais d’atténuer la crise du logement et d’hébergement à Kinshasa par la construction d’ici la fin de l’année, du premier lot, de 1500 logements sociaux destinés essentiellement aux sans abri et sans domicile fixe (SDF).

Le nouvel Elan qui s’en tient au contenu de protocole d’accord signé, pour ce faire, le 20 mars dernier au Grand Hôtel Kinshasa entre le gouvernement et la société néerlandaise  FINNDOMO, a indiqué que l’Etat congolais  devra mettre à la disposition de l’entreprise FINNDOMO des terrains pour l’érection desdits logements d’une valeur estimée à 10.500 euros, et dont l’exécution complète de l’ensemble des travaux s’élève à 15.750.000 euros.

La même convention soutient le journal Nouvel Elan, dispose que les architectes et ingénieurs de FINNDOMO travaillent à l’unisson avec les techniciens et les experts congolais pour la fiabilité des travaux en réponse à la demande locale accrue.

De son côté, Les dépêches de Brazzaville  paraissant de l’autre côté du Congo  Brazzaville annonce dans sa livraison n° 600 du mercredi 25 mars 2009 que la construction d’un hôpital du centenaire à Kinshasa ne relève plus d’une pure utopie.

Le quotidien s’attarde sur la rencontre  fructueuse tripartite qu’a eu lieu dernièrement en préliminaire entre l’hôtel de ville de Kinshasa, l’agence congolaise des grands travaux, (ACGT) et le consortium chinois sino hydro.

Cette séance de travail, renseigne Les dépêches de Brazzaville a jeté les  bases à la planification du début imminent des travaux de construction de l’hôpital du centenaire sur le terrain de l’Institut d’Enseignement Médical « IEM ».
Sur le dit site rappelle le journal, sera construit la plus grande formation médicale, ultra moderne d’Afrique centrale et qui constitue l’unique projet social inscrit dans la première phase du projet sino-congolais.

Démolition des maisons sur le site Institut d’Enseignement Médical « IEM », le nom du ministre Kisimba malmené !
Fausse alerte autour du ministre Maj Kisimba Ngoy, titre en manchette l’hebdomadaire  Le Climat Tropical en son édition n°20 du 23 mars2009. Le journal démontre comment les congolais négativistes mettent du temps et de l’énergie pour saboter les efforts consentis par l’actuel ministre des Affaires foncières  afin de venir à bout des constructions anarchiques à Kinshasa.

L’hebdomadaire kinois révèle que l’implantation hasardeuse du nom du ministre dans l’opération de salubrité décrétée par la mairie de Kinshasa est une œuvre des lâches et des personnes sans foi ni loi qui par ailleurs renchérit le journal Le Climat tropical, veulent décourager les bonnes initiatives et ainsi pousser les décideurs à verser dans l’arbitraire et la corruption la plus objecte.

Dans la même rubrique, le journal Le Climat tropical s’indigne et lâche : la démolition de construction de site IEM à Kasa-vubu, une aubaine pour les vendeurs des matériels de construction.

Pour La Gazette, les malheurs des uns procurent  à  coup au bonheur  des autres personnes. Et dans le cas d’espèce, s’exclame, barres de fer, graviers, briques, et  antivols parsemés ça et là sur le champ de ruine IEM, sont récupérés  par les jeunes désœuvrés qui le revendent à vil prix et destinent leur butin à la boisson et au plaisir mondains.

Oui conclut t-on avec le journal Le Climat Tropical la charité habite difficilement de nos jours dans les cœurs des hommes.

Une sélection de Adonis Bope




   Commenter cette publication
Votre nom :   
Votre adresse e-mail :    
Votre commentaire   
Verification :   



NOTRE NEWSLETTER


ESPACE AGENCES IMMO
Me connecter M'Inscrire

 
 
Restez connecté(e) avec nous
REJOIGNEZ NOUS
SUR FACEBOOK
SUR TWITTER
SUR VIADEO
Copyright : immordc sprl 2008 - 2017. Tous droits réservés