logo Immordc
ANNONCES IMMO ANNUAIRE IMMO NOS CONSEILS
Nos actualités Kinshasa : 29 mai 2017.
 
Accueil >> Nos actualités >> Quartier PAKA DJUMA : Un cas atypique de crise de logement à Kinshasa.

Annonces sponsorisees Comment promouvoir votre annonce ?

Concession de 4 hectares au bord du fleuve à vendre à Ngaliema / Kinsuka CPA
Ferme
- A vendre - Kinshasa/Ngaliema - Prix : 4000 $ US

DETAILS


- - / - Prix : $ US

DETAILS


Quartier PAKA DJUMA : Un cas atypique de crise de logement à Kinshasa.
Publié le 14/04/2009 dans la catégorie
Actualités
 

Articles liés
Que signifie être locataire à Kinshasa ? 
Les opérateurs économiques se plaignent du délabrement de la route Moanda-Boma 
Haut-Lomami : les braconniers empoisonnent les éléphants 
Le manque d’infrastructures retarde la rentrée scolaire à Kongolo 
Le tourisme congolais est à l’heure de sa renaissance 
   


Louer une maison confortable ou acquérir un logement décent à Kinshasa demeure un véritable casse-tête pour une partie d’habitants estimé à environ 35%.

Faute de mieux, nombreux Kinois s’installent à proximité des ruisseaux ou dans des endroits érodables, escarpés et confinés dans des abris de fortune. Le site PAKA DJUMA  situé à Limete SOCOPAO en est une belle illustration.

Comme plusieurs autres milieux défavorisés de Kinshasa, le site PAKA DJUMA, coincé entre la voie ferrée et la rivière KALAMU, en diagonal de l’école de vol à l’aérodrome de Ndolo, est franchement mal famé.

Ce lieu est habité essentiellement par des familles « Mongo », originaires de la province de l’Equateur, venues pour la plupart à Kinshasa, à la recherche du mieux-être. La prostitution des femmes et filles sur ce site a atteint une ampleur on ne peut plus extraordinaire.

Sur cet emplacement, des familles entières vivent dans des taudis, bâtisses, inachevés et autres préfabriqués, sans aucune observance des règles élémentaires d’hygiène, sans installations sanitaires, et dépourvues de tout système d’assainissement.

Bien plus, à chaque pluie battante ou diluvienne, cette population vulnérable parmi laquelle l’on dénombre beaucoup d’enfants et des hommes chômeurs, enregistre ici des inondations désastreuses qui contraignent chaque fois les occupants de ce lieu de déserter leurs habitations et de passer nuit à la belle étoile, perchés sur les toitures de leurs bicoques pendant des longues heures.

Un calvaire pour ces compatriotes en mal de logement, car devons-nous souligner avec les professionnels de l’immobilier, le nombre croisant de demandeurs de logement de même que l’absence quasi permanente des investissements tant publics que privés dans le domaine de logements sociaux complique davantage l’équation dans une ville de Kinshasa confrontée à une population en surnombre.

Ce qui se passe  aujourd’hui au site non aménagé Paka Djuma caricature et illustre le mieux la précarité ou plutôt les difficultés énormes qu’éprouvent plusieurs individus à Kinshasa pour  trouver de quoi s’acheter une parcelle ou payer les frais de loyer d’un local ou d’un appartement modeste.

En acceptant ainsi d’occuper des logements indignes et dangereux, les gens se soustraient  aux caprices des propriétaires véreux des maisons en location dans la capitale du Congo démocratique.

En définitive, tout le monde voudrait disposer d’un chez – soi. Dossier à suivre sur immordc.net

Par Adonis Bope




   Commenter cette publication
Votre nom :   
Votre adresse e-mail :    
Votre commentaire   
Verification :   



NOTRE NEWSLETTER


ESPACE AGENCES IMMO
Me connecter M'Inscrire

 
 
Restez connecté(e) avec nous
REJOIGNEZ NOUS
SUR FACEBOOK
SUR TWITTER
SUR VIADEO
Copyright : immordc sprl 2008 - 2017. Tous droits réservés