logo Immordc
ANNONCES IMMO ANNUAIRE IMMO NOS CONSEILS
Nos actualités Kinshasa : 24 mai 2017.
 
Accueil >> Nos actualités >> Revue de Presse >> Revue de presse du 21 au 26 Avril 2009

Annonces sponsorisees Comment promouvoir votre annonce ?

Concession de 50 hectares traversée par rivière Lukaya à vendre au Bas Congo / Kasangulu
Ferme
- A vendre - Kasangulu/Kasangulu - Prix : 400 $ US

DETAILS

Grande maison de 6 chambres - parcelle de 30 m sur 30 - à vendre à Kimbanseke
Maison/Villa
- A vendre - Kinshasa/Kimbanseke - Prix : 45000 $ US

DETAILS


Revue de presse du 21 au 26 Avril 2009
Publié le 26/04/2009 dans la catégorie
Revue de Presse
 

Articles liés
Presse : "pourquoi le boom immobilier à Kinshasa faiblit -il?" 
La presse congolaise se préoccupe de la rareté des terres cultivables à Kinshasa et dans la périphérie 
Nécessité de la création d’un observatoire national de l’immobilier  
Energie renouvelable : Kinshasa offre des opportunités intéressantes et l’engouement s’observe 
La presse congolaise attire l’attention des gouvernants sur la mise en place urgente du nouveau code de marché en République démocratique du Congo  
   

Les quotidiens et hebdomadaires kinois dans leur diversité d’opinions ont épinglé cette fois-ci, avec instance, le calvaire des populations des communes de Mont-Ngafula et Ngaliema face à l’extension des érosions multiples dans leur environnement.

Ces journaux commentent, par ailleurs, le bras  de fer qui oppose actuellement les artisans du site Binza Météo aux constructeurs anarchiques, et ce, sous l’œil désabusé des autorités compétentes.

Enfin, ces tabloïds francophones évoquent une panoplie de possibilités de construire un pont-rail entre Kinshasa et Brazzaville sur financement de la CEEAC et, acclament quant à l’idée qui continue à faire du chemin concernant la modernisation du marché central de Kinshasa « Zando ».

Le journal "la Tempête des Tropiques" n°3640 du mardi 21 avril 2009, balance dans ses pages intérieures : Mont-Ngafula, la cité Maman Mobutu toujours sous la menace de l’érosion matshotsho.

Notre consœur du cimetière de la Gombe interpelle les consciences et rapporte qu’une grande tête érosive qui a pour le moment déjà emporté des maisons entières, menace encore d’écrouler à Mont-Ngafula les pylônes électriques de la société nationale d’électricité (SNEL), sous l’effet dévastateur des eaux incessantes de pluie.

Pourtant, renseigne le quotidien, "la Tempête des Tropiques", l’érosion Matshotsho qui s’est déclarée au quartier du même nom a pris des proportions inquiétantes aggravées par les constructions anarchiques bâties en désordre sur les lieux qui jadis, écrit le journal, constituaient un véritable espace vert assorti d’un bassin destiné à accueillir  les eaux de pluie venant de la cité Maman Mobutu, réputée sous la 2ième République, un quartier résidentiel des gens chics.

Entre temps, prévient le journal du cimetière de la Gombe, l’érosion Matshotsho poursuit sa progression à la cité Maman Mobutu, obligeant ainsi les habitants à se mobiliser et à construire des murs de rétention d’eau devant leurs parcelles. Mais vu l’absence de toute intervention du côté de l’Etat, fait remarquer "la Tempête des Tropiques", la disparition de la cité Maman Mobutu un jour de la cartographie kinoise n’est plus du tout exclue.

Toujours sur ce chapitre des érosions, "la Référence Plus" revient à la charge et écrit dans son édition N°4537 du jeudi  23 avril 2009 :Dans le cadre de ses multiples activités : OPURR invite les habitants de Ngaliema à lutter contre les érosions.

Le quotidien du quartier Lodja à Kasa-vubu, loue l’initiative à la base, lancée par l’Organisation "Paix Unité Réconciliation Reconstruction" (OPURR) à Ngaliema avec le concours des députés du terroir, du  bourgmestre et de l’ensemble des habitants des quartiers Lubudi et Ngomba Kinkusa dans les parages du Camp Militaire Badiadingi  afin d’éradiquer les érosions qui défigurent cette partie de la commune de Ngaliema, et par ricochet, aider les administrés de Ngaliema de prévoir les glissements de terrain et les érosions par une bonne pratique d’hygiène du milieu et de protection accrue de la biosphère.

De son côté, le journal "Le Phare" n°3559 du mardi 21 avril 2009 écrit : Espace météo; Bras de fer entre artisans de Binza et nouveaux propriétaires.

Le quotidien proche de l’opposition congolaise non institutionnelle, fustige le lotissement illégal voire anarchique opéré dans l’espace de terre dit météo à Binza et connu du grand public pour l’exposition et la vente par ici d’une gamme des produits artisanaux de richesse inestimable.

Pour le journal "Le Phare" qui s’en tient à l’action de défense vigoureuse menée par le syndicat des Artisans et Artistes de Binza(AAB) contre les désormais envahisseurs du site météo, le ridicule ne tue plus.

Et le quotidien de l’avenue Colonel Lukusa à Gombe d’insinuer, l’argent au Congo continue à déterminer le comportement des compatriotes, ceux-là même dont les attributions est de veiller au lotissement en bonne et du forme des espaces verts dont dispose l’Etat.

Dans un autre registre, "Les Dépêches de Brazzaville" n°717 du mardi 21 avril 2009, édition de Kinshasa, annoncent à la une, Cooperation : La CEEAC pour la construction d’un pont-rail entre Kinshasa et Brazzaville.

Le quotidien du Congo de l’autre côté de la rive, se réjouit de l’annonce d’un tel projet intégrateur et fédérateur devant cimenter les relations historiques et de bon voisinage entre les deux capitales les plus rapprochées de la planète.

Pour cette réalisation du futur, le journal proche de Denis Sassou Nguesso, pense que cet ouvrage dont le financement viendra de la Communauté économique des états d’Afrique Centrale CEEAC suscitera d’autres projets d’intégration régionale à même de produire la paix et l’amour dans la sous région des grands lacs africains.

Concernant, la réalisation des projets d’utilité publique en RDC, "Les Dépêches de Brazzaville" n°719 du jeudi 23 avril 2009 titre dans ses colonnes intérieures : Réhabilitation des infrastructures de base : L’office des routes propose le péage pour rembourser les investissements lourds privés.

Le journal du Congo d’en face, souligne l’importance du droit de péage et soutient la congolaise des routes(OR) dans sa démarche de maximiser les recettes générées par le droit de péage par les automobilistes sur les grands axes routiers très fréquentes afin d’aider le gouvernement de la République à réunir de quoi rembourser les sociétés de construction privées qui ont consentis des prêts.

Enfin, "Metropolitain", supplément de "Géopolis" n°004 du 24 au 28 avril 2009 planche : Gestion du marché central de Kinshasa ; Mme Chantal MUMBI : « la modernisation du marché est notre principal plan d’action. »

Sans créer de doute dans les esprits, le bi-hebdommadaire "Métropolitain" indique que la vision de Madame l’administrateur du marché central de Kinshasa « Zando » est claire, faisable et contentera plus d’un kinois.

Car, explicite le bi-hebdo, construit pour une capacité initiale de 3.500 personnes, ce marché accueille aujourd’hui plus ou moins 50.000 personnes par jour, entendez vendeurs, acheteurs et visiteurs confondus.

Une selection de Adonis Bope



   Commenter cette publication
Votre nom :   
Votre adresse e-mail :    
Votre commentaire   
Verification :   



NOTRE NEWSLETTER


ESPACE AGENCES IMMO
Me connecter M'Inscrire

 
 
Restez connecté(e) avec nous
REJOIGNEZ NOUS
SUR FACEBOOK
SUR TWITTER
SUR VIADEO
Copyright : immordc sprl 2008 - 2017. Tous droits réservés