Comment choisir votre terrain à bâtir en toute sécurité ? 1ère partie

Comment choisir votre terrain à bâtir en toute sécurité ? 1ère partie

Partager cette article

Publié, le 14 mai 2021 | Dans la catégorie Conseils pour construire | Temps de lecture 3 minutes et 37 secondes

Dans le processus de construction de votre maison, le choix du terrain à bâtir constitue une étape incontournable et très importante. Un mauvais choix du terrain peut, non seulement compromettre la sécurité de votre future construction, mais aussi conduire à une catastrophe financière de l’ensemble du projet.

Pour choisir de manière judicieuse et sécurisante de votre terrain à bâtir, et garantir la réussite de votre projet immobilier, il existe deux familles de critères qu’il faut absolument prendre. D’abord, les critères liés au terrain et ses caractéristiques physiques (critères de choix), et ensuite, les aspects légaux et sécuritaires de terrain (critères de décision).

Dans cette 1ère partie, nous parlerons des critères liés au terrain et ses caractéristiques physiques.

1. Où trouver un terrain à bâtir ?

Pour ce qui est de l’information, vous pouvez l’avoir auprès des agences immobilières, des géomètres, des notaires ; dans les sites internet spécialisés, les journaux, les affiches de grandes surfaces… sans oublier le bouche-à-oreille de vos proches. 

Quant aux emplacements, vous trouverez des terrains à vendre, à moindre coût, soit dans des nouveaux lotissements, soit dans les quartiers périphériques de la ville. Retenez que dans les quartiers déjà urbanisés ou les quartiers anciens les parcelles contiennent généralement des veilles maisons à démolir et coutent d’habitude un peu plus cher.

2. Avant d’aller à la recherche d’un terrain

Avant d’aller chercher un terrain à acheter, vous devez avoir déjà défini quel type de construction vous voulez érigez dans le terrain.

Vous vous poserez les questions de genre : Quelle maison et pour quel mode de vie ? La construction sera en un seul corps de bâtiment ou en plusieurs ? Une maison en plain-pied ou étage ? Etc.

Toutefois, le projet final dépendra du terrain trouvé et de vos ressources. N’oubliez pas qu’en matière de définition de votre projet immobilier, un Architecte sera incontournable.

3. Les critères liés au terrain et ses caractéristiques

Ce groupe de critères, également appelé « critères de choix), a une incidence directe sur le type et le cout de la construction, et sur l’usage confortable et la jouissance paisible de votre futur maison.

3.1. L’emplacement du terrain :

C’est le critère le plus déterminant de tous. L’emplacement doit être choisi de manière à garantir une vie paisible dans votre future habitation.

Tenez compte de la disponibilité et de la proximité : des réseaux routiers, de transports, d’eau, d’assainissement, d’électricité et de téléphone ; des commences, des établissements scolaires et hospitaliers. Pensez aussi à nuisances potentielles (voisinage des discothèques, salles de spectacle, autoroute actuel ou future, etc.).

Le terrain doit aussi disposer des voies d’accès pouvant faciliter la réalisation de la construction même.

3.2. La nature du sol et la pente du terrain :

La nature et la qualité du sol déterminent le type de fondations à donner à votre bâtisse ; et de ce fait, influent sur le cout global de votre projet. 

En matière de fondation de bâtiment, si petit soit-il, la rédaction de immordc.net recommande le recours à l’expertise et aux services d’un ingénieur qualifié, pour l’étude du sol et le dimensionnement des fondations.

La pente du terrain quant à elle, a une incidence directe, non seulement sur les fondations du bâtiment, mais aussi sur l’aménagement global et extérieur de la parcelle, ainsi que les solutions d’assainissement à retenir.

Notez en somme que les terrains marécageux, argileux, les remblais et les terrains en forte pente exigent des dispositions particulières d’aménagement et pour les fondations, et de ce fait coutent cher.

3.3. La dimension et la forme de terrain :

Les dimensions du terrain doivent être adaptées à votre projet immobilier. Un terrain trop petit, risque de vous contraindre de construire en hauteur ; ce qui exigent des fondations et une structure plus consistantes, ce qui augmente le coût de votre construction.

La forme du terrain n’a pas d’influence au projet lorsque la parcelle est de grandes dimensions. Mais un petit terrain de forme irrégulière, limite les possibilités et la facilité de construction, et diminue le confort d’utilisation (pas de jardin, faible aération, assainissement difficile, etc.).

Les aspects légaux et sécuritaires du terrain au prochain article >>

Auteurs : Ir Alpha Memidra Egbango - Christopher Kanku | Copyright : immordc.net - Avril 2012 | Crédit photo : defiscalisationloigirardin.fr

Annonce à la une