Professionnels de l’immobilier (1) : L’agent Immobilier

Professionnels de l’immobilier (1) : L’agent Immobilier

Partager cette article

Publié, le 03 juillet 2021 | Dans la catégorie Les métiers de l'immobilier | Temps de lecture 5 minutes et 43 secondes

L’agent immobilier, couramment appelé commissionnaire en République Démocratique du Congo, fait partie des professionnels incontournables dans la commercialisation des biens immobiliers. 

Qui est l’agent immobilier

L’agent immobilier est un intermédiaire professionnel dans les transactions portant sur les biens immobiliers, dont la mission principale est de mettre en relation locataires et propriétaires, acheteurs et vendeurs de biens immeubles ou de fonds de commerce. 

L’agent immobilier peut être un travailleur indépendant ou une entreprise (l’agence immobilière) employant des négociateurs immobiliers. Il intervient dans le cadre d’un mandat écrit, simple ou exclusif, établi avec le vendeur ou l’acquéreur et l’autorisant à négocier ou à s’engager pour leurs comptes. Il n’achète ni ne vend pour son propre compte.

Quel est son champ d’intervention

Le champ d’intervention d’un agent immobilier peut être varié ; il n’est pas limité par la loi à un domaine. Mais compte tenu de la spécificité de chaque produit immobilier, l’expérience les fait souvent se spécialiser (immobilier résidentiel, immobilier de bureau, immobilier de prestige, etc.).

L’aspect relationnel et l’autonomie constituent les points forts du métier, mais une grande disponibilité s’impose, puisque les clients sont souvent libres uniquement en dehors des heures de bureau.

Condition d’accès au métier 

Contrairement au Congo Kinshasa, la profession d’agent immobilier est réglementée dans la quasi-totalité des pays occidentaux. En effet, pour pouvoir exercer, l’agent immobilier doit être titulaire d’une carte professionnelle ou d’une licence. 

Pour obtenir sa carte professionnelle, le candidat agent immobilier doit réunir les conditions suivantes : 

  • En formuler une demande écrit à l’autorité compétente ;
  • Justifier d’une formation et d’une expérience professionnelle ; 
  • Justifier d’une attestation de garantie financière suffisante (110.000 euros dans l’union européenne) ; 
  • Posséder une attestation d’assurance contre les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile qu’il peut encourir en raison de son activité ;
  • Ne pas être frappé d’incapacité ou d’interdiction ;
  • etc. 

Nature du travail et mission

Dans l’exercice de sa profession, la mission principale de l’agent immobilier est d’aider les gens à vendre ou à louer leurs biens immobiliers. Pour cela, l’agent immobilier joue un rôle commercial et un autre de conseil auprès de ses clients.

  • Rôle commercial :

Dans son rôle commercial, l’agent immobilier fait la prospection des biens disponible à la vente ou à la location ; il discute avec les propriétaires pour obtenir plus d’informations lui permettant de faire l’évaluation des biens ; il négocie avec les propriétaires pour qu’on lui accorde le mandat de la mise en vente ou en location du bien ; il se charge d’en faire la promotion ; il procède à des visites sur l’emplacement du l’immeuble.

  • Rôle de conseil :

Dans son rôle de conseil,  l’agent immobilier doit posséder les compétences nécessaires pour répondre aux questions, parfois très techniques, de ses clients. En cas de conflit entre les deux parties dans la transaction, il peut être pris comme médiateur. 

Il doit être capable de juger, d’assister et d’orienter son client pour les divers aspects techniques (construction, réparations, rénovations, etc.), les aspects financiers (hypothèques, crédits, prêts possibles, budget du client, etc.)

Il informe sur les lois et règlements qui encadrent le secteur de l'immobilier, explique les étapes à suivre pour la transaction, etc. Il rédige un certain nombre d’actes juridiques en faveur du client.

  • Autres rôles :

Selon les activités développées par l'agence immobilière, l’agent immobilier peut assurer d'autres fonctions telles que : la gestion du locatif, la gestion des parties communes (entretien notamment) d'un bien en copropriété  l'estimation des biens immobiliers. 

Profil 

Pour bien exercer le métier et réussir sa carrière, l’agent immobilier doit : 

  • Avoir l’esprit d’initiative et être curieux ;
  • Avoir un sens de l’organisation ;
  • Etre rigoureux ; 
  • Avoir un bon sens commercial ;
  • Etre attentif ;
  • Etre mobile et accessible ;
  • Etre à l’aise avec  l’informatique et l’internet, pourquoi pas l’anglais ; 
  • Etre présentable et poli ; et enfin
  • S’exprimer aisément et clairement

Formation

Dans les pays à économie avancé, la formation est l’une des conditions que doit remplir un agent immobilier pour obtenir sa carte professionnelle et pour commencer l’exercice du métier. La formation continue est une condition pour avancer dans la carrière et faire partie de certaines organisations professionnelles.

A Kinshasa, il y a de plus en plus des programmes de formation pour préparer ou recycler les agents immobiliers, comme l’Institut Congolais de l’immobilier (ICIM). Plusieurs formations de base sont compatible au métier : sciences commerciales, droit, finances, management. 

Enfin, il faut noter que les grands noms et grands groupes de l’immobilier possèdent leurs propres programmes de formation pour former leurs collaborateurs.

Organisation et conditions de travail

L’Agent immobilier travaille soit à l'agence, soit en déplacement pour prospecter ou effectuer des visites. Ses horaires sont importants et irréguliers. Il travaille lorsque ses clients ont du temps libre, souvent en soirée et le samedi. La disponibilité reste tout de même un point important du métier : le client est roi et il faut le satisfaire ; d’où l’exigence d’une mobilité facile car les déplacements sont nombreux.

C'est une profession assez stressante, surtout en ville, car soumise à une forte concurrence (entre différentes agences ou différents négociateurs d'une même équipe) et aux aléas du marché. Il faut constamment être à l'affût d'une bonne affaire et conclure la vente avant les autres.

Rémunération

En France par exemple, le salaire varie en fonction du statut et du mode de rémunération retenu.

  • Un salarié dont le salaire est fixe aura des commissions moins élevées. Celui qui optera pour le minimum garanti aura, en règle générale, des commissions de 10% à la prise du mandat de vente et 20% à la conclusion de la vente.
  • Un agent commercial aura généralement 20% à la prise de mandat et 30% à la conclusion de la vente.

Dans tous les cas, pour qu'un vendeur soit jugé "rentable", il doit réaliser un chiffre d'affaires d'environ 75 000€ (de commissions agence) par an. Le niveau d'exigence peut être plus élevé selon les agences.

En RDC par contre, les agents immobiliers sont en général rémunérés à la commission. Pour une vente, ils sont censés recevoir 5% du prix d’achat du bien et pour la location, l’équivalent de un mois de loyer. En cas de collaboration entre plusieurs agents dans la transaction, ils se partagent la commission.

Pourquoi je dis « censés » ? Parce que généralement, ils se retrouvent obligés de restituer une bonne partie de la commission aux vendeurs ou bailleurs (et membres de famille), soit disant parce qu’ils ont reçu l’information de leur part.

Auteur : Alpha Memidra Egbango | Copyright : Immordc.net - Juillet 2020 | Crédit photo : Dreamstime

Annonce à la une