ONA RD Congo : Les Architectes décident à la majorité absolue d'entériner l'élection du nouveau conseil élu

ONA RD Congo : Les Architectes décident à la majorité absolue d'entériner l'élection du nouveau conseil élu

Partager cette article

Publié, le 29 March 2021 | Dans la catégorie Actualités | Temps de lecture 4 minutes et 39 secondes

Enfin le démon de la division qui hantait l’ordre national des architectes vient de lui-même prendre la poudre d’escampette.

Les architectes ont démontré devant la face du monde leur capacité à résoudre seuls les problèmes qui touchent leur corporation. C’est le cas des résolutions issues de L’Assemblée générale Extraordinaire clôturée samedi 27 mars 2021 ayant mis un terme au conflit post électoral au sein de L’ONA s’agissant du dossier en justice entre Brunel Gibale contre la Ceni de L’ordre National des architectes.

A l’unanimité les architectes ont décidé d’entériner la désignation des membres du premier Conseil National issue des élections du 12 décembre 2020 lors de L’Assemblée générale élective et remettre le train de l’ONA en marche.

Au total, 223 architectes, soit la majorité absolue inscrite au tableau 2020 de l’ordre national des architectes ont pris part à cette Assemblée Générale extraordinaire d’un enjeu capital: Résoudre définitivement la crise post électorale afin de redynamiser la jeune organisation ONA qui n’a que deux ans depuis sa création et lui rendre ses lettres de noblesse. Aux côtés des architectes inscrits au tableau 2020, 46 autres y ont pris part parmi lequels les non-inscrits mais aussi différents architectes encore stagiaires tous sans voies délibératives.

Cette assemblée générale extraordinaire convoquée par la majorité absolue des architectes à la suite d’une pétition a été dirigée par le doyen d’âge d’entr’eux, Jacques Mukoka faisant office du Président de séance.

Prenant la parole, ce dernier a expliqué à ses collègues le caractère légal des assises convoquées qui trouve son soubassement d’abord dans la loi n°18/034 portant creation, organisation et fonctionnement de l’Ona dans ses articles 24 et 26 faisant état de l’AG comme Organe suprême et instance ultime des recours mais aussi sur un arrêt du Conseil D’État renvoyant l’affaire qui oppose Brunel Gibale à la Commission Électorale de l’Ona d’être résolue en interne. Pas seulement, il a également martelé sur un aspect important à savoir: l’Assemblée générale extraordinaire se veut un cadre fédérateur pour tous les architectes y compris Brunel Gibale et ceux qui partagent son point de vue. Tous étaient invités malgré leur absence remarquée.

Voilà pourquoi, l’organe suprême qu’est L’Assemblée générale a été convoquée en session extraordinaire en référence à l’article 25 de la loi qui régie L’Ona.

 

Deux grandes résolutions sanctionnent cette messe décisive pour les architectes :

 

Primo, l’adoption du rapport de la Commission electorale. secundo, consecutivement à la première, l’enterrinement des élections des membres élus du premier Conseil National à l’issue des élections du 12 décembre 2020. Lesquelles élections ont porté Fiyou Ndondoboni à la tête de l’Ordre National des Architectes.

Il était question pour la Ceni de L’ONA de présenter devant la majorité des architectes présents son rapport des élections du 12 décembre 2020 à la base du conflit post électoral. Ce qui fut fait avant adoption dudit rapport par voie de vote moyennant quelques amendements.

“Par la force de la loi, après la décision de cette assemblée générale extrodinaire d’entériner à la désignation des membres du premier Conseil National issue des elections du 12 décembre 2020, je demande aux membres du bureau du Conseil national élu de se présenter devant L’auguste assemblée générale pour qu’elle prenne acte de votre entérinement” a indiqué le doyen d’âge, président de seance, sur fond des acclamations des participants.

Prenant la parole, Fiyou Ndodoboni, Président du Conseil élu a appelé à L’unité au sein de L’ordre national des architectes.

“Le message est de paix, d’amour et de pardon à l’endroit de tous les architectes” a indiqué le Président élu avant de préciser que “l’intérêt des architectes doit passer avant tout conflit de positionnement et d’intérêts personnels”.

 

Pas de triomphalisme

“Pas de triomphalisme, les architectes ont levé une option pour rester dans le vrai et faire marcher notre corporation. Il faut que tous les architectes soient unis et aient un regard différent. S’engager à bâtir notre profession et accompagner le Chef de L’État car les defits sont énormes” a fait savoir le premier président du bureau du conseil national.

Dans ses premiers mots, il a insisté sur le défit qui attends le Conseil.

“Le conseil va travailler dans le sens de rendre la corporation unie et beaucoup plus forte. Veillant sur les intérêts des uns et des autres et réglant les différents problèmes et difficultés en interne. Même les autorités du pays nous trouveront beaucoup plus responsables et dignes de gérer les grandes questions de la république. Voilà qu’on vient de démontrer à travers ces assises notre capacité à résoudre ensemble nos problèmes.

 

Ouvertes samedi 13 mars 2021, l’Assemblée générale extraordinaire de L’ordre National des architectes s’est clôturée samedi 27 mars 2021 en la salle culturelle du collège Boboto dans la commune de la Gombe.

Désormais, le conflit post électoral à l’ONA appartient au passé, cap vert le travail.

Auteur : Rédaction - liberteactu.com | Copyright : Rédaction - liberteactu.com | Crédit photo : liberteactu.com

Annonce à la une