Rôle et responsabilités du courtier et de l’agent immobiliers

Rôle et responsabilités du courtier et de l’agent immobiliers

Partager cette article

Publié, le 21 June 2019 | Dans la catégorie Les métiers de l'immobilier | Temps de lecture 3 minutes et 40 secondes

L’achat d’un immeuble requiert de nombreuses connaissances techniques. C’est pourquoi il est recommandé de recourir aux services d’un professionnel du courtage et d’expertise immobilière afin de vous assurer que toutes les opérations requises pour l’achat de votre immeuble seront effectuées dans les règles de l’art.

Rôle d’un courtier ou agent immobilier

La fonction principale du courtier ou de l’agent immobilier est de servir d’intermédiaire pour l’achat, la vente ou la location d’un immeuble, tout en jouant le rôle d’un prospecteur, en dépistant immeuble à l’acheteur et client au vendeur. Il agit comme un négociateur en facilitant la communication entre les deux parties, et œuvre en titre de conseiller pour aider les deux parties à cerner leurs besoins et compléter leur transaction immobilière de manière satisfaisante.

Différence entre courtier et agent immobiliers

En République Démocratique du Congo, la distinction entre un courtier et un agent immobilier n’est pas clairement établis dans l’opinion publique. Il est à noter que les limites de leurs responsabilités les différencient. En principe, comme cela est le cas dans les pays de droit, un courtier immobilier agréé peut employer ou autoriser à agir pour son compte un agent immobilier agréé ou affilié. L’agent, par contre, n’est autorisé à agir qu’au nom d’un courtier. Ainsi, le courtier immobilier porte sur lui l’entière responsabilité des actes professionnels posés par les agents ou les autres courtiers qui le représentent.

Quid d’un certificat d’exercice ?

Le courtage immobilier est une activité qui doit être réglementée et contrôlée afin que le public soit protégé, servis de façon équitable et avec compétence lorsqu’il effectue une transaction immobilière. Sous d’autres cieux, les courtiers et agents immobiliers détiennent obligatoirement un certificat d’exercice qui réglemente leur métier. 

Au Québec par exemple, le consommateur qui effectue une transaction immobilière par l’intermédiaire d’une personne agissant sans certificat, ne peut en aucun cas bénéficier des mécanismes de la protection de la loi québécoise sur le courtage. Il faut donc s’assurer que son courtier ou agent est détenteur d’un certificat d’exercice valide avant de lui confier votre transaction immobilière. 

Ne sera-t-il pas bénéfique que des telles procédures et dispositions légales soit appliquées en République Démocratique du Congo pour la protection des consommateurs et la garantie de la paix sociale ? L’effet positif de telles mesures ne manquera pas non plus de protéger les courtiers professionnels congolais contre le charlatanisme des commissionnaires autoproclamés et improvisés.

A bon entendeur….

Devoirs et obligations du courtier et de l’agent immobiliers

  • Obligation 1 : Loyauté envers un client

Le courtier et l’agent immobiliers sont liés par une obligation stricte de loyauté envers leurs clients, dont ils sont tenus de promouvoir les intérêts et de protéger les droits. Ils doivent  agir de façon équitable envers chacune des parties à une transaction immobilière.

  • Obligation 2 : Devoir de divulgation

Si votre courtier ou votre agent immobilier a un lien personnel avec l’autre partie ou s’il agit pour son propre compte, il doit vous en informer (par écrit en principe) avant la conclusion de l’achat. De même, si votre courtier ou votre agent immobilier doit recevoir une rétribution d’une institution financière ou d’un professionnel qu’il vous a recommandé, il doit également vous le divulguer.

  • Obligation 3 : Conseiller et informer avec objectivité et précision

Le courtier et l’agent immobiliers doivent conseiller et informer les parties à une transaction avec objectivité et leur fournir toutes les explications nécessaires à la compréhension et à l’appréciation des services qu’ils leur procurent. Ils doivent également informer les parties de tout facteur pouvant affecter défavorablement l’objet de la transaction. Le courtier et l’agent immobiliers doivent en outre être en mesure de démontrer l’exactitude des informations qu’ils fournissent au moyen de la documentation pertinente. 

Ce principe de vérification des renseignements doit être respecté tout au long du processus de vente ou d'achat car le courtier et l’agent sont responsables des informations qu’ils diffusent.

 

Complement d'information : Association des courtiers et agents immobiliers du Québec (ACAIQ)

 

Auteurs : Alpha Memidra Egbango - Chimène Makwala | Copyright : immordc.net - Aout 2009 | Crédit photo : pixabay

Annonce à la une